jeudi 18 novembre 2021

La sainte Église (Votre Église sur la terre)

En finissant la partie du cycle liturgique, le recueil de Besnier propose ce cantique sur la sainte Église. Celle-ci doit être chère à tout chrétien, car c'est elle qui dispose de tous les trésors qui lui furent légués par Jésus-Christ, son divin Époux. Parmi ces trésors, les sacrements tiennent la première place, car ce sont eux qui nous communiquent la grâce sanctifiante. Puis, cette bonne mère nous enseigne ce que nous devons croire et faire, si bien qu'il serait fautif de ne pas suivre ses directives, et particulièrement celles du pontife romain, nommé par le Seigneur chef et gardien de la communauté des fidèles. Enfin, ayons foi en l'immortalité de l'Église qui ne pourra jamais être vaincue, malgré les assauts et les tempêtes qui la secouent de toute part, selon les paroles mêmes de son divin fondateur.

Cantique chanté avec partition vocale affichée sur l'introduction :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au saxophone ténor)




Paroles du cantique :

 

1
Votre Église sur la terre,
Dieu Sauveur, est à nos yeux
Comme la dépositaire
De tous les trésors des cieux. (bis)

REFRAIN :
Votre Église nous est chère,
O Jésus, son noble Époux ;
Nous croyons à cette Mère,
Comme nous croyons en vous !
Nous croyons à cette Mère,
Comme nous croyons en vous !

2
Vous avez nommé saint Pierre,
A jamais, le seul gardien
De la foi, de la prière,
Dans tout l'univers chrétien ! (bis)

3
Notre cœur reçoit par elle,
De vous-même, chaque jour,
La vertu surnaturelle
De vos sacrements d'amour ! (bis)

4
Du berceau jusqu'à la tombe,
Elle guide tous nos pas :
Et si l'un de nous succombe,
C'est qu'il ne l'écoute pas ! (bis)

5
Même aux jours de sombre lutte,
Rien ne peut troubler sa paix !
Le démon la persécute :
Il ne la vaincra jamais ! (bis)