lundi 29 mars 2021

Rameaux (Avant de souffrir)

Quelques jours avant sa Passion, Jésus franchit l'enceinte de Jérusalem, escorté par une foule en liesse. Alors qu'en cet instant le peuple, palmes à la main, l'acclame de concert par de joyeux hosannas, Jésus songe au sacrifice qu'il va si prochainement accomplir dans ces mêmes lieux qu'il traverse aujourd'hui triomphant... Ainsi, c'est par sa mort sur la Croix que se fondera à tout jamais sa royauté sur le monde. Glorifions donc à notre tour en un concert unanime de louanges le Fils de Dieu qui vient nous sauver à un si grand prix.

Cantique chanté avec partition vocale affichée sur l'introduction :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie aux trombones)




Paroles du cantique :

 

1
Avant de souffrir dans la ville Sainte
Les tourments de la Passion,
Jésus triomphant a franchi l'enceinte
De l'ingrate Sion :
Le peuple accourt sur son passage (bis)
Et les enfants lui chantent leur hommage. (bis)

REFRAIN :
Hosanna !
Gloire au Fils de Dieu
Qui vient nous sauver de notre misère,
Envoyé par son divin Père.
Hosanna !
Gloire au Fils de Dieu,
En tout lieu !

2
La ville est joyeuse au frisson des palmes ;
Mais Jésus songe au lendemain,
Vers le Golgotha lève ses yeux calmes
Et poursuit son chemin :
C'est de la Croix que sur le monde (bis)
Rayonnera sa royauté féconde. (bis)

3
La voix d'Israël aujourd'hui commence
Un cantique à ce Roi de paix,
Que tout l'univers dans un chœur immense
Chantera désormais :
Et nul pouvoir ne fera taire (bis)
Cet hosanna qui monte de la terre. (bis)

dimanche 21 mars 2021

Passion : Jésus monte au Calvaire

Voici un chant plus populaire, du moins par sa mélodie qui n'est autre qu'un choral de Bach. Il y est décrit le sacrifice du Christ, qui par un amour infini voulu porter sur lui-même la peine de tous nos crimes. Ainsi nous le voyons monter chancelant sous le poids de sa croix jusqu'au calvaire, où les soldats le dresse sur son lit de douleur. De là il se montre à nous percé de clous, couronné d'épines, le corps entier couvert de sang... Sa voix semble nous y appeler: "Viens à moi, pécheur infidèle, vois jusqu'à quel excès m'a réduit l'amour que je te porte: soit touché, repends-toi du fond du cœur, et je t'offrirai le pardon".

Cantique chanté avec partition vocale affichée sur l'introduction :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au tuba)




Paroles du cantique :

 

1
Jésus monte au Calvaire,
Portant sa lourde croix ;
Des crimes de la terre
Il porte aussi le poids :
Souffrance volontaire,
Objet d'un libre choix !
Jésus monte au Calvaire,
Portant sa lourde croix !

2
Jésus en croix se dresse,
Sanglant, sous le ciel noir.
Autour de lui se presse
La foule qui veut voir.
Pas un mot de tendresse !
Pas un rayon d'espoir !
Jésus en croix se dresse,
Sanglant, sous le ciel noir.

3
Jésus mourant s'incline
De son gibet vers nous :
Il a ses mains divines,
Ses pieds, percés de clous,
Son front chargé d'épines,
Son corps meurtri de coups !
Jésus mourant s'incline
De son gibet vers nous !

4
Venez, pécheurs rebelles :
Ses bras vous sont ouverts !
Ce Dieu, qui vous appelle,
Nous sauve des enfers !
Dans notre chair mortelle,
Quels maux il a soufferts !
Venez, pécheurs rebelles :
Ses bras vous sont ouverts !

vendredi 12 mars 2021

O Croix, cher gage

La Croix est le signe de la tendresse de Dieu pour l'humanité, puisqu'il la choisit comme instrument de notre rachat; c'est pourquoi nous lui rendons hommage et révérence en mémoire de cet insigne bienfait. Par la croix, nous trouvons tous les biens et une ressource certaine en toutes nos difficultés. Sa vertu est merveilleuse pour rendre l'espoir au cœur abattu, et sa force incomparable pour nous soutenir dans les souffrances de la vie. C'est elle l'asile assuré du pécheur, et c'est elle qui à notre dernière heure rendra notre mort douce et paisible.

Cantique chanté avec partition vocale affichée sur l'introduction :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au violoncelle)




Paroles du cantique :

 

REFRAIN :
O Croix, cher gage
D'un Dieu mort pour nous,
Je viens vous rendre hommage,
J'ai recours à vous !

1
Vous êtes la source
Des seuls vrais biens,
L'espoir, la ressource
Des bons chrétiens.

2
Vous êtes l'asile
De tout pécheur :
Rendez plus docile
Mon pauvre cœur.

3
Soyez l'espérance
De tous mes jours,
Et, dans la souffrance,
Mon grand secours.

4
Dieu fasse, ô Croix sainte,
Que, dans vos bras,
J'arrive sans crainte
A mon trépas !

vendredi 5 mars 2021

Vive Jésus ! Vive sa Croix !

Vive la Très-Sainte Croix de Jésus-Christ! C'est ce cri d'amour qui devrait partir du cœur de tout vrai chrétien, comme une dette de justice à l'amour infini qui fit s'immoler notre Dieu sur ce bois sacré. En cette immolation, il nous aima plus que lui-même, ne ménageant ni son sang ni sa propre vie... C'est ce grand mystère qui rend sa Croix adorable en ce qu'elle signifie, et qui lui donne tant de vertu contre l'enfer même. C'est par elle que notre Sauveur règne sur le monde et dans le ciel, c'est aussi par ce signe que s'opère les plus grands miracles. C'est elle notre unique espérance, elle qui nous enseigne le sacrifice et le pardon, elle enfin le prix et la mesure de notre récompense dans les cieux.

Cantique chanté avec partition vocale affichée sur l'introduction :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie à la trompette bouchée)




Paroles du cantique :

 

1
Vive Jésus ! Vive sa Croix !
Oh ! qu'il est bien juste qu'on l'aime,
Puisqu'en expirant sur ce bois,
Il nous aima plus que lui-même.

REFRAIN :
Chrétiens, chantons à haute voix :
Vive Jésus ! Vive sa Croix !
Chrétiens, chantons à haute voix :
Vive Jésus ! Vive sa Croix !

2
Vive cette divine Croix !
Ce grand Dieu, l'ayant embrassée,
En a su faire un si beau choix,
Qu'il l'a de son sang arrosée.

3
Vive cette divine Croix !
En Jésus elle est adorable :
Bien loin d'être comme autrefois
A tous les humains méprisable.

4
Vive cette divine Croix !
C'est le sceptre du Roi de gloire :
Il règne, il triomphe en ce bois,
C'est l'étendard de la victoire.

5
Vive cette divine Croix !
C'est l'instrument de ses miracles ;
C'est l'interprète de sa voix,
C'est la chaire de ses oracles.

6
Vive cette divine Croix !
Elle est mon unique espérance,
Puisque ce doit être à son poids
Qu'on pèsera ma récompense.

7
Triomphez donc, divine Croix,
Et que partout on vous arbore ;
Que Jésus seul, sur votre bois,
Soit l'objet qu'en vous l'on adore.