lundi 24 décembre 2018

Avent : O Dieu de clémence

Viens, Seigneur Jésus! Viens par ta présence combler tous nos vœux! Viens nous fermer l'enfer et nous ouvrir les cieux! Viens par les doux liens de ton enfance nous affranchir de l'esclavage du démon! Viens par le dénuement de ta crèche et tes souffrances nous rendre l'innocence perdue par nos péchés et la faute d'Adam! Et que, pour tant de bienfaits, toute voix sur terre et dans les cieux ne cesse de te louer et de te bénir, ô Dieu d'amour et de bonté!

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au trombone)




Paroles du cantique :

 

1
O Dieu de clémence,
Viens, par ta présence,
Combler nos désirs,
Apaiser nos soupirs !
Sauveur secourable,
Parais à nos yeux ;
A l'homme coupable
Viens ouvrir les cieux ;
Céleste victime,
Ferme lui l'abîme.
O Dieu de clémence,
Viens, par ta présence,
Combler nos désirs,
Apaiser nos soupirs !

2
O bonté divine !
Dieu vers nous s'incline ;
Du divin amour,
Paraît enfin le jour.
Dans une humble étable
Il va naître enfant,
Pauvre et misérable,
Dans le dénûment.
Heure d'espérance !
C'est la délivrance !
O bonté divine !
Dieu vers nous s'incline ;
Du divin amour,
Paraît enfin le jour.

3
Un dur esclavage
Fut notre partage :
De tout l'univers
Il vient briser les fers.
Loin de sa présence
Le péché s'enfuit,
Et par sa puissance
L'Enfer est détruit ;
A tous sa naissance
Rendra l'innocence.
Un dur esclavage
Fut notre partage :
De tout l'univers
Il vient briser les fers.

4
Gloire au divin Maître
Qui bientôt va naître !
Que nos chants joyeux
Eclatent jusqu'aux cieux !
Que les chœurs des Anges,
Au divin séjour,
Chantent les louanges
De ce Dieu d'amour ;
Et que par le monde
Toute voix réponde :
Gloire au divin Maître
Qui bientôt va naître !
Que nos chants joyeux
Eclatent jusqu'aux cieux !

dimanche 23 décembre 2018

Hymne Rorate Cæli (Versez du ciel)

Ce cantique est une paraphrase de l'hymne de l'avent Rorate Cæli. Le premier couplet, correspondant au refrain de l'hymne, lui-même reprenant un verset d'Isaïe, demande au Seigneur de répandre sa rosée divine en nos cœurs pour y faire germer ses grâces. Les couplets 2 et 3 développent la 1ère strophe en l'actualisant; ainsi, là où il était fait allusion à la dévastation de Jérusalem, il est ici fait mention de l'abandon des églises, et également de l'iniquité régnant partout, dans la campagne comme dans la ville, d'où le courroux céleste. Le couplet 4, associé à la strophe 2, déplore la multitude des péchés de l'humanité coupable, semblable au nombre infini des feuilles s'envolant sous le souffle du vent. Enfin, le dernier couplet, comme la strophe 3, réclame d’en-haut la descente du Sauveur pour notre salut.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au saxophone)




Paroles du cantique :

 

A noter que le premier couplet peut également servir de refrain.

1
Versez du ciel, ô doux Seigneur,
Votre rosée en notre cœur :
Faites fleurir grâce et ferveur ;
N'êtes-vous pas notre Sauveur ? (bis)

2
Seigneur, vous êtes irrité,
Car votre temple est déserté :
Dans la campagne et la cité
Règne partout l'iniquité. (bis)

3
O Seigneur, détournez de nous
Votre regard et son courroux ;
Pour que vous nous soyez plus doux,
Voyez, nous sommes à genoux. (bis)

4
L'homme est fragile et décevant ;
Seigneur, il vous a fui souvent,
Et ses péchés s'en vont pleuvant,
Comme les feuilles sous le vent. (bis)

5
Malgré nous, puisqu'il vous a plu
Que l'homme un jour soit votre élu,
Sur vos enfants, Maître absolu,
Faites descendre le salut. (bis)

samedi 22 décembre 2018

Rorate Cæli desuper (Douce espérance)

"Cieux, répandez d'en haut votre rosée [...] que la terre s'ouvre, et qu'elle germe le Sauveur". Ce passage d'un verset d'Isaïe (45-8) est paraphrasé dans le refrain de ce chant en étant appliqué à la Mère de Dieu, dont le sein fut la vraie terre bénie d'où germa le Sauveur du monde par l'action du Saint-Esprit, douce rosée vivifiante. Dans les couplets, il est rappelé les sentiments d'espérance qui doivent nous animer dans l'attente de la venue du Christ qui par sa venue au monde vient consoler nos malheurs, nous rendre l'innocence et, en son sacrifice dès lors commencé, nous arracher la sentence de réprobation que faisait peser sur nous la faute d'Adam et ainsi nous rendre dignes de jouir de la félicité éternelle.

Note: L'édition du recueil d'accompagnement à l'orgue et celle des chants n'étant pas de la même année, certaines différences existent entre elles. Il se trouve donc que le chant en question n'était pas présent dans le recueil vocal, d'où des paroles incomplètes (le premier couplet étant seul indiqué sur la partition d'accompagnement). Cependant, ayant trouvé sur internet une version de quatre couplets pour ce cantique, dont le premier diffère légèrement de celui de Besnier, j'ai choisi de chanter d'abord le couplet original (première vidéo) puis les quatre autres (seconde vidéo).

Couplet de la partition d'accompagnement chanté avec partition affichée :

 



Autres paroles chantées intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au violoncelle)




Couplet écrit sur la partition d'accompagnement :

 

1
Douce espérance !
Vers nous Dieu va venir !
Par sa puissance,
Il va nous secourir.
Sensible à nos malheurs,
Il vient sécher nos pleurs ;
Bientôt par sa présence,
Il charmera nos cœurs.
Douce espérance !

REFRAIN :
Cieux, répandez votre rosée ;
Marie, ô virginale fleur,
Accorde à la terre épuisée
Ton Fils divin notre Sauveur.


Autres paroles trouvées sur internet :

 

1
Douce espérance !
Vers nous Dieu va venir :
De notre offense
Il vient nous affranchir.
Sensible à nos malheurs,
Il veut rendre à nos cœurs
La paix de l'innocence
Avec le vrai bonheur ;
Douce espérance !
 
REFRAIN :
Cieux, répandez votre rosée ;
Marie, O Virginale Fleur,
Accorde à la terre épuisée
Ton fruit béni, notre Sauveur.

2
Sort déplorable !
Qu'étions-nous devenus ?
Adam coupable
Nous avait tous perdus.
Enfants déshérités,
Sur nous devait peser
L'arrêt inexorable
De l'ange révolté :
Sort déplorable !
 
3
Sainte victime !
Divin Médiateur,
Au noir abîme
Arrache le pécheur !
Réponds, Sauveur puissant,
A notre appel pressant ;
Viens, par un don sublime,
Nous rendre Dieu clément,
Sainte victime !
 
4
Daigne paraître
O fils de l'Éternel ;
Viens nous remettre
Sur le chemin du ciel !
Vers la félicité,
Toi seul, en vérité,
Tu peux, ô divin Maître,
Guider l'humanité :
Daigne paraître.

vendredi 21 décembre 2018

Avent : Paraissez, Monarque aimable

On peut diviser ce cantique en trois parties distinctes. Tout d'abord, les deux premiers couplets insistent sur l'attente du Messie, le Sauveur aimable appelé depuis si longtemps par les prières et les vœux des âmes justes, et annoncé par l'ange à Marie comme devant régner sans fin sur l'humanité. Le troisième couplet nous transporte ensuite au temple de Jérusalem où Siméon soupire ardemment vers l'heureux moment où ses yeux contempleront l'Enfant-Dieu, moment qui désormais se fait si proche. Enfin, le quatrième couplet supplie l'Esprit-Saint qu'il daigne hâter l'heure bénie où la terre connaîtra son Rédempteur.

Note: L'édition du recueil d'accompagnement à l'orgue et celle des chants n'étant pas de la même année, certaines différences existent entre elles. Il se trouve donc que le chant en question n'était pas présent dans le recueil d'accompagnement. Cependant, ayant trouvé dans un ouvrage intitulé "Le Vede-Mecum de l'organiste accompagnateur" un accompagnement sur la même mélodie (il s'agissait du chant "Un Dieu vient se faire entendre"), j'ai pu l'utiliser en adaptant les quelques différences (modulation de la tonalité, adaptation de l'harmonisation aux quelques variantes dans la mélodie et le duo). On trouvera la partition de cette adaptation à la fin de l'article.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie à la trompette)




Paroles du cantique :

 

1
Paraissez, Monarque aimable,
Qu'appelèrent tant de vœux !
En ce monde si coupable,
Vos enfants sont malheureux :
Descendez, Roi secourable,
Et tendez la main vers eux !
Paraissez, Monarque aimable,
Qu'appelèrent tant de vœux !

2
Venez, Prince juste et sage,
Attendu si longuement,
Vous dont l'Ange au doux message
Annonça l'avènement.
Montrez-nous votre visage,
Dieu fait homme, au cœur aimant !
Venez, Prince juste et sage,
Attendu si longuement !

3
Siméon, prenez courage :
Vous allez voir l'Enfant-Dieu,
Le Sauveur qui, d'âge en âge,
Fut promis à vos aïeux.
Vous aurez l'heureux partage
De l'offrir dans le saint lieu !
Siméon, prenez courage :
Vous allez voir l'Enfant-Dieu !

4
Esprit-Saint, Dieu de lumière,
Consolez notre malheur !
Dites-nous quand cette terre
Connaîtra son Rédempteur.
Répondez à la prière
Qui demande un tel bonheur !
Esprit-Saint, Dieu de lumière,
Consolez notre malheur !

mercredi 19 décembre 2018

Christe Redemptor omnium (Dieu très bon, Dieu Sauveur)

Ce chant paraphrase les strophes 1, 2, 3 et 7 de l'hymne de Noël "Christe Redemptor omnium", avec en sus un refrain qui est une supplication à la mère de Dieu afin qu'elle daigne allumer en nous l'incendie du bel amour. Le premier couplet insiste sur la nature du Christ, engendré comme Dieu de toute éternité par le Père et naissant dans le temps comme homme pour sauver le monde du péché; le second fait monter jusqu'à lui les accents de l'humanité qui de partout le prie de hâter sa venue; le troisième fait ressortir le lien intime qu'il vient contracter avec Marie en prenant un corps de sa chair virginale; enfin, le quatrième rend honneur à la Trinité sainte dont le Fils a bien voulu s'abaisser ainsi jusqu'à nous en prenant vie du sein très pur de la Vierge Marie.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au hautbois avec clarinette)




Paroles du cantique :

 

1
Dieu très bon, Dieu Sauveur, éternelle Lumière,
Dieu le Fils, engendré comme égal par le Père
Bien avant que naquît la lumière des cieux !
Vous venez, ô Jésus, Homme et Dieu,
Délivrer notre terre
Si coupable à vos yeux.

REFRAIN :
O Vierge qui donnez le jour
A Jésus, votre Dieu, notre Maître,
Daignez allumer en notre être
Les doux feux du divin amour !

2
Vous, du Père infini, la splendeur éternelle,
Vous, de tout l'univers l'espérance immortelle,
Ecoutez les accents qui s'élèvent vers vous :
Vrai soleil, ô Jésus, quand partout
Notre voix vous appelle,
Paraissez ! Sauvez-nous !

3
Songez donc, ô Jésus, Créateur de ce monde,
Que vous êtes le Fils de la Vierge féconde :
Votre chair est sa chair, votre sang est son sang ;
Et pour elle, ô Jésus, en naissant,
Votre Cœur surabonde
D'un amour tout-puissant.

4
Gloire à vous, Fils de Dieu, très doux Fils de Marie !
Cette Vierge, ô Jésus, vous fit naître à la vie,
Et son lait virginal apaisa votre faim.
Par Jésus, au grand Dieu trois fois saint,
La louange infinie,
Dans les siècles sans fin !

mardi 18 décembre 2018

Avent : Venez, divin Messie

Très populaire, ce chant nous place dans l'attente de la venue du Sauveur, du Messie annoncé par les prophètes, de celui qui, en venant au monde, va délivrer les hommes de l'esclavage du démon et leur ouvrir la porte des cieux. C'est en cette attente que la voix des fidèles se fait suppliante, plaintive et pressante, Lui seul pouvant par sa naissance leur donner l'espérance du salut et le pardon de leurs péchés.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie à la clarinette)




Paroles du cantique :

 

REFRAIN :
Venez, divin Messie,
Sauver nos jours infortunés ;
Vous êtes notre vie,
Venez, venez, venez !

1
Ah ! descendez, hâtez vos pas !
Sauvez les hommes du trépas ;
Secourez-nous, ne tardez pas !
Voyez couler nos larmes ;
Grand Dieu, si vous nous pardonnez,
Nous n'aurons plus d'alarmes :
Venez, venez, venez !

2
Ah ! désarmez votre courroux :
Nous sommes tous à vos genoux,
N'ayant, Seigneur, d'espoir qu'en vous.
Pour nous livrer la guerre,
Tous les enfers sont déchaînés :
Venez sauver la terre,
Venez, venez, venez.

3
Que nos soupirs soient entendus !
Les biens que nous avons perdus
Ne nous seront-ils point rendus ?
Seigneur, vos saints oracles
A tous les siècles étonnés
Promirent ces miracles :
Venez, venez, venez.

4
Si vous venez, Roi glorieux,
Nous vous verrons, victorieux,
Fermer l'enfer, ouvrir les cieux.
Soyez-nous secourable ;
Les cieux nous furent destinés ;
Venez, Sauveur aimable,
Venez, venez, venez.

mardi 8 mai 2018

Création d'un nouveau blog... et suspension de celui-ci

Plutôt que d'entamer dès à présent la seconde partie des chants du recueil de l'abbé Besnier, partie consacrée à l'année liturgique et commençant donc par des Noëls, j'ai choisi de commencer un nouveau blog sur les poésies de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus à retrouver ici. Et puisque dans le recueil de Besnier se trouve aussi quelques chants à cette Sainte, en voici un sur sa mélodie originale qui n'est autre que celle de "Sainte Anne, ô bonne Mère" (l'accompagnement est improvisé et n'est donc pas celui de la partition).

Cantique chanté intégralement avec petit diaporama (images fixes) :

 



Note: il est possible d'écouter ici la version musicale.


Paroles du cantique :

 


REFRAIN :
Ton âme est sœur des Anges,
Thérèse de Lisieux !
Accueille nos louanges,
Conduis-nous vers les Cieux !

1
Au lieu d’un nom qui passe,
Pour titres tu voulus
Choisir la Sainte-Face
Et l’humble Enfant-Jésus !

2
Ta riche destinée
De joie et de douleur
Fut d’être à Dieu donnée,
Ô printanière fleur !

3
Depuis que vers Dieu même
Au Ciel tu pris l’essor,
Le monde entier qui t’aime
Reçoit tes roses d’or.

4
Fidèle à tes promesses
Dans l’éternel bonheur,
Répands sur nos détresses
Les grâces du Seigneur.

5
Devant ta douce image
Nous aimons à venir :
Accepte notre hommage
Et daigne nous bénir.

6
Tu vois qu’à tes reliques
Nombreux nous accourons :
Réponds à nos cantiques
Par tes célestes dons.

dimanche 11 mars 2018

Profession de foi et rénovation des promesses du baptême (Vive Dieu, mon Maître)

Un peu en marge des cantiques précédents et pour achever la première partie du recueil, ce chant de profession de foi décrit les bienfaits dont notre âme fut comblée à notre baptême. Rappelant les grands maux que nous avait fait le péché originel, c'est-à-dire comment il nous avait rendus les esclaves du démon et condamnés à ne jamais pouvoir aller au ciel, il dépeint ensuite l'heureuse transformation que la grâce opéra en nous dans ce sacrement, Dieu lui-même prenant place en nos cœurs régénérés, purifiés de toute tache et nous adoptant pour ses fils chéris, dignes de partager la gloire de son paradis. Enfin, le refrain souligne la ferme adhérence que nous faisons aux vérités divines et le dernier couplet l'anathème que nous portons au diable et à ses œuvres pour nous donner sans retour à Jésus et lui promettre de toujours le servir, à la vie et à la mort.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au santour)




Paroles du cantique :

 


REFRAIN :
Vive Dieu, mon Maître et mon Père !
Je veux le servir chaque jour.
En lui seul, je crois et j'espère :
A lui, j'appartiens sans retour ! (bis)

1
Je suis né portant l'anathème
Qui frappait la race d'Adam :
Jésus-Christ, dans l'eau du baptême,
A lavé mon âme d'enfant.

2
Du démon j'étais le partage :
Mais la grâce m'a transformé !
Dieu contemple en moi l'humble image
Du Sauveur, son Fils bien-aimé !

3
Je pouvais traîner ma misère
Sans me voir jamais racheté :
Mais Jésus me nomme son frère,
Et pour fils Dieu veut m'adopter.

4
Au péché mon âme asservie
N'aurait pu connaître le ciel :
Dieu m'a fait, après cette vie,
L'héritier du Christ immortel !

5
De la foi sereine et féconde,
Que de biens mon âme a reçus !
Je renonce au Prince du monde,
Pour donner mon cœur à Jésus !

dimanche 4 février 2018

Louanges à Jésus et à Marie (Peuples, louez Jésus)

Divisé en deux longs couplets, ce chant loue tour à tour Jésus et Marie. Et d'abord le Fils de Dieu, celui qui pardonne nos péchés, nous guide jour après jour par les lumières de sa grâce et nous attend du haut de son paradis pour nous couronner; la Vierge Marie ensuite, notre bonne Mère au cœur très doux qui écoute avec compassion toutes les demandes que lui adresse l'humanité dans sa détresse et ses malheurs, se penche vers nous et vient sans cesse à notre secours. Pour conclure, c'est donc avec force et amour que doivent s'élever nos acclamations au Roi de gloire et à la Reine des cieux, unissant ainsi nos louanges à celles des élus dans le ciel.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie au saxophone avec cymbale)




Paroles du cantique :

 

1
Pour le Christ :
Peuples, louez Jésus,
Louez le Roi des Anges :
Unissez vos louanges
A celles des élus !
Unissez vos louanges
A celles des élus !
Aux pécheurs oublieux,
Sa bonté paternelle
Rend l'espoir glorieux !
Il fait luire à nos yeux
Sa lumière éternelle
Nous guidant vers les cieux !
Unissez votre voix à la voix des élus :
Gloire, amour à Jésus !
Gloire à Jésus !

2
Sainte Vierge :
Gloire au Sauveur Jésus,
Et gloire à toi, Marie,
Notre Mère chérie,
La Reine des élus !
Notre Mère chérie,
La Reine des élus !
Nous aimons à chanter
De ton cœur la tendresse,
La douceur, la bonté !
Pour se faire écouter,
C'est à toi que s'adresse
L'univers racheté !
Pour les dons merveilleux que ton cœur a reçus,
Gloire, amour à Jésus !
Gloire à Jésus !

lundi 1 janvier 2018

Louanges à Dieu (Louez le Dieu puissant)

Ce cantique très similaire au précédent se chante aussi sur le même air. Il magnifie le Seigneur Roi du ciel et de la terre, celui par qui tout a été fait, le Dieu très bon qui répand avec profusion ses largesses sur tous ses enfants et les défend constamment de leurs ennemis. Ce chant presse également les hommes à ne pas méconnaitre de si grands bienfaits en les oubliant mais à se les rappeler souvent, et les invite enfin à adorer ce Dieu si grand et à chanter ses louanges aux sons des instruments, en s'unissant aux chœurs des anges et même à toute la création qui par son cours merveilleux, régulier et stable proclame bien haut la gloire de son auteur en respectant invariablement les lois qu'il leur a fixées.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie aux cuivres synthé)




Paroles du cantique :

 

1
Louez le Dieu puissant, vrai Seigneur, vrai Roi du monde !
C'est lui qui fit le ciel radieux, la terre et l'onde.
Orgues, chantez,
Cors et trompettes, sonnez,
Et que les Anges répondent !

2
Louez le Dieu qui vient nous bénir et nous défendre,
Qui fait sur nous ses dons, ses faveurs sans fin descendre !
Et songez tous
A ce que Dieu fait pour vous,
Sourds qui passez sans l'entendre.

3
Honneur et gloire à toi, Roi du ciel ; le ciel t'adore !
Et l'univers entier, prosterné, t'acclame encore !
L'astre qui luit
Chante ton nom à la nuit,
La nuit le dit à l'aurore !