mercredi 30 janvier 2019

Noël : Nuit sombre, ton ombre

En six couplets, ce chant retrace toute l'histoire et le mystère de Noël. La première strophe manifeste la grandeur de cette nuit sacrée où le Verbe incarné voit le jour; la seconde souligne le dénuement de sa naissance qui le fait déjà souffrir et pleurer, lui le Tout-Puissant, pour nous, pauvres pécheurs; de la troisième à la cinquième sont rappelés tour à tour les concerts des anges glorifiant Dieu, la visite des bergers dont la simplicité et la pauvreté plurent tant à l'Enfant-Dieu et celle des mages lui apportant de si loin leurs présents; enfin la dernière strophe nous invite nous-mêmes à venir le contempler et lui offrir une foi vive et un ardent amour.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie à la flûte)




Paroles du cantique :

 

Les deux premiers vers de chaque couplet sont répétés.


1
Nuit sombre, ton ombre
Vaut les plus beaux jours !
Des Anges sans nombre
Honorent ton cours :
O divin mystère,
Le Verbe est enfant !

REFRAIN :
Non, rien n'est si grand
Par toute la terre,
Non, rien n'est si grand
Que Jésus naissant !

2
Il pleure dès l'heure
Qu'il a vu le jour !
Mais dans la demeure
De son saint amour,
Toute âme révère
Son nom tout-puissant.

3
Archanges, saints Anges,
Chœurs mélodieux,
Donnez vos louanges,
Vos concerts joyeux,
Au Dieu, notre frère,
Qui du ciel descend !

4
Laissez vos houlettes,
Laissez vos troupeaux ;
Jésus à ces fêtes
Vous veut, pastoureaux ;
Votre âme a su plaire
Au divin Enfant.

5
Quittez vos rivages,
Quittez l'orient ;
Venez, ô rois mages,
Jésus vous attend :
Au Dieu de lumière,
Portez vos présents.

6
Et nous à la crèche,
Joyeux, accourons !
Au Dieu qui nous prêche
L'amour de ses dons,
Offrons foi sincère,
Cœur reconnaissant.

mardi 29 janvier 2019

Noël : En cette nuit

Comme dans le chant "les anges dans nos campagnes", ce Noël fait parler entre eux les bergers et les anges. Les premiers commencent par se demander entre eux ce que signifie cette vive lumière qu'ils voient luire aux cieux; les seconds, manifestant à cet instant leur présence, leurs communiquent une heureuse nouvelle: le Messie est né tout près de là dans une étable. Les bergers, entendant ces concerts angéliques, s’exhortent à aller voir au plus vite ce petit enfant objet de ces louanges, et les anges d'achever en proclamant la paix de Dieu qui dès lors s'en vient reposer sur tout homme de bonne volonté.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie sur un son de synthé de type percussion-violons)




Paroles du cantique :

 

1
Les Bergers :
En cette nuit,
D'où vient donc sur la terre
Cette vive lumière
Qui nous éblouit ?
Les Anges :
Ne craignez pas,
Pressez vos pas,
Bergers, c'est le Messie
Qui vient ici-bas ;
Courez, joyeux,
Voir de vos yeux
Jésus, né de Marie,
Tout près de ces lieux !

2
Les Anges :
Ce tendre Enfant,
Couché dans une étable,
Est le Verbe adorable,
Fils du Tout-Puissant.
Les Bergers :
Ne craignons pas,
Pressons nos pas,
Bergers, c'est le Messie
Qui vient ici-bas ;
Courons, joyeux,
Voir de nos yeux
Jésus, né de Marie,
Tout près de ces lieux !

3
Les Bergers :
Entendez-vous
Les mille voix des anges
Célébrant ses louanges ?
Que leurs chants sont doux !
Les Anges :
Ne craignez pas,
Pressez vos pas,
Bergers, c'est le Messie
Qui vient ici-bas ;
Courez, joyeux,
Voir de vos yeux
Jésus, né de Marie,
Tout près de ces lieux !

4
Les Bergers :
Dans leurs concerts,
De Dieu chantant la gloire,
Ils disent sa victoire
Contre les enfers.
Les Anges :
Ne craignez pas,
Pressez vos pas,
Bergers, c'est le Messie
Qui vient ici-bas ;
Courez, joyeux,
Voir de vos yeux
Jésus, né de Marie,
Tout près de ces lieux !

5
Les Anges :
Et désormais
Tout homme sur la terre,
Au cœur droit et sincère,
Goûtera la paix.
Les Bergers :
Ne craignons pas,
Pressons nos pas,
Bergers, c'est le Messie
Qui vient ici-bas ;
Courons, joyeux,
Voir de nos yeux
Jésus, né de Marie,
Tout près de ces lieux !

dimanche 27 janvier 2019

Noël : Le Fils du Roi de gloire

Quel mystère! Le Fils de Dieu descend des splendeurs des cieux se faire petit enfant et naître à Bethléem au sein de la plus grande pauvreté pour nous délivrer des liens du péché et nous faire part de ses richesses infinies... Comment ne pas comprendre par cet exemple la vanité des biens de ce monde, puisqu'un Dieu même les méprise, mais qu'au contraire Lui seul est le vrai bien que nous devons rechercher et ne jamais perdre, fallût-il pour cela aller jusqu'à mourir? Demandons donc à ce petit enfant de placer nos cœurs bien près du sien, afin qu'il les réchauffe de ses douces flammes et les garde toujours dans son amour.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie sur un mélange synthé voix-violons)




Paroles du cantique :

 

1
Le Fils du Roi de gloire
Est descendu des cieux ;
Que nos chants de victoire
Résonnent dans ces lieux !
Il dompte les enfers,
Il calme nos alarmes,
Du monde il vient briser les fers
Et pour jamais
Lui rend la paix :
Ne versons plus de larmes !

2
Des cieux le Roi, le Maître
Pour nous se fait petit,
Et pauvre, il vient de naître
Dans un obscur réduit :
Oh ! l'indicible amour !
Rendons-lui tous hommage ;
Chantons sa gloire, et qu'en retour
Au doux Sauveur
Soit notre cœur,
Sans terme et sans partage !

3
O monde périssable,
Que tu me sembles peu
Auprès de cette étable
Où naît pour moi mon Dieu !
Par cet abaissement,
Ce Dieu d'amour me prêche
Que tout, sur terre, est pur néant,
Qu'il n'est bonheur
Que dans son Cœur,
Malgré la froide crèche !

4
Prenez, prenez mon âme,
Jésus, mon Divin Roi ;
Que votre ardente flamme
Descende et brûle en moi !
A vous je viens m'offrir :
C'est vous, Jésus, que j'aime ;
Et fallût-il cent fois mourir,
O doux Jésus,
Roi des élus,
Soyez mon bien suprême !

mercredi 23 janvier 2019

Noël : Les Anges dans nos campagnes

Dans cette version d'un des Noëls les plus populaires, après le premier couplet bien connu, les autres strophes mettent en scène un dialogue entre anges et bergers. Les anges annoncent d'abord la naissance du Sauveur tant attendu, sur quoi les bergers émerveillés leurs demandent dans quel palais est né ce petit Roi, et les anges de répondre qu'une pauvre étable lui tient lieu de palais, et que c'est donc dans un humble réduit que la Lumière éternelle vient au jour au milieu des ténèbres de la nuit... Alors les bergers, remplis d'étonnement et d'admiration, bénissent ce Dieu si aimable qui leur manifeste ainsi son amour incommensurable, et offrent leurs cœurs à ce doux Messie qui vient de naître.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie sur un son de synthé de type percussions-voix)




Paroles du cantique :

 

1
Les Anges dans nos campagnes
Ont entonné l'hymne des Cieux,
Et l'écho de nos montagnes
Redit ce chant mélodieux.

REFRAIN :
Gloria in excelsis Deo ! (bis)

2
Les Anges :
Il est né le Roi de gloire :
Terre, tressaille de bonheur !
Que tes hymnes de victoire
Chantent, célèbrent ton Sauveur !

3
Les bergers :
Oh ! l'aimable et doux mystère !
Anges bénis, dans quel palais,
Sur quel trône de la terre
S'est révélé ce Roi de paix ?

4
Les Anges :
Il est né dans une étable
Parmi les ombres de la nuit :
Lui, le Verbe incomparable,
A voulu naître en ce réduit.

5
Les bergers :
Que ce Dieu d'amour nous aime,
Lui qui s'abaisse ainsi pour nous !...
Doux Messie, ô Roi suprême,
Prenez nos cœurs : ils sont à vous !

dimanche 6 janvier 2019

Noël : Il est né le divin enfant

En ce jour de Noël, Jésus naît dans l'étable de Bethléem, sur un peu de paille... Comment pourrait-on comprendre tant d'abaissements de la part du Dieu Très-Haut, du Tout-Puissant, sinon en mesurant par là-même de son amour la grandeur infinie? Donnons donc à notre tour tout le nôtre à ce petit enfant si aimable, si beau, si gracieux, et, comme les Rois de l'orient, venons aussi l'adorer et le reconnaitre pour notre Maître et notre Roi.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie à l'accordéon)




Paroles du cantique :

 

REFRAIN :
Il est né, le divin Enfant !
Jouez, hautbois, résonnez, musettes !
Il est né, le divin Enfant !
Chantons tous son avènement !

1
Depuis plus de quatre mille ans,
Nous le promettaient les prophètes ;
Depuis plus de quatre mille ans,
Nous attendions cet heureux temps !

2
Ah ! qu'il est beau, qu'il est charmant !
Ah ! que ses grâces sont parfaites !
Ah ! qu'il est beau, qu'il est charmant !
Qu'il est doux ce divin Enfant !

3
Une étable est son logement,
Un peu de paille est sa couchette ;
Une étable est son logement :
Pour un Dieu, quel abaissement !

4
Il veut nos cœurs, il les attend,
Il vient en faire la conquête ;
Il veut nos cœurs, il les attend :
Qu'ils soient à lui dès ce moment !

5
Partez, ô rois de l'Orient,
Venez vous unir à nos fêtes ;
Partez, ô rois de l'Orient,
Venez adorer cet Enfant.

6
Ô Jésus, ô Roi tout-puissant !
Tout petit enfant que vous êtes,
Ô Jésus, ô Roi tout-puissant !
Régnez sur nous entièrement.